UGC et personnalisation : 2 leviers pour augmenter vos ventes

UGC et personnalisation : 2 leviers pour augmenter vos ventes

UGC et personnalisation :

2 leviers pour augmenter vos ventes

28 Juillet 2022

#STRATÉGIE DE COMMUNICATION

L’UGC est l’acronyme d’User Generated Content. Cette approche s’apparente à la mise en avant de contenus créés par vos clients afin d’asseoir votre légitimité. Cela passe du simple post en mettant en avant le retour client à la publication de la vidéo créée par un internaute.

Pour autant, il existe des règles de bonne conduite sur le web. Ces dernières supposent de demander auparavant l’accord à la personne d’utiliser le contenu.

Dior et Chanel adhèrent largement à cette pratique. Ils ont créé des comptes Instagram spécialement dédiés au repartage des commentaires ou publicités involontaires de leurs clients. Rendez-vous sur @diorbeautylovers et @welovecoco. Grâce à cette technique, ils ont su transformer leur clientèle en réels ambassadeurs de marque.

Néanmoins, pour motiver les utilisateurs à créer du contenu, il faut miser sur une forte personnalisation. En effet, celle-ci va permettre une meilleure identification.

En quoi l’UGC consiste-t-il exactement ?

Pourquoi l’utiliser ?

Quelles sont les techniques pour augmenter la satisfaction client ?

Qu’est ce que l’UGC ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’User Generated Content apparaît sous plusieurs formes :

  • Images
  • Vidéos
  • Textes

Les clients mettent en scène le produit acheté ou expriment leur satisfaction liée à la marque. La caractéristique principale de ce type de contenu est qu’ils sont édités par les utilisateurs eux-mêmes.
Leur enthousiasme est contagieux jusqu’à parfois devenir viral. Une condition à cela : le contenu est rediffusé au bon moment et sur les bonnes plateformes.
Un exemple de cette pratique est l’enseigne Sephora. Le leader des produits cosmétiques et du parfum prévoit un onglet spécifique sur son site officiel. Les internautes peuvent y poster leurs avis, comme ils le feraient sur un forum. L’approche s’étend à plusieurs entreprises. TripAdvisor utilise l’UGC en ayant un espace dédié pour que les clients postent leurs propres photos.
Aujourd’hui, les consommateurs accordent une place très importante au bouche-à-oreille. Mais, à la différence avec les années 2010, ils considèrent aussi les commentaires sur les réseaux sociaux et les avis Google. Pour faire la différence avec l’UGC et la personnalisation, vous devez mettre l’accent sur la satisfaction client. La croissance de votre carnet d’adresses sera ensuite exponentielle.
Il s’agit d’un cercle vertueux. Le client est satisfait et le partage en créant du contenu. Il s’agit d’un élément que vous pouvez réutiliser dans votre communication.

En quoi l’UGC est-il pertinent ?

Les publicités envahissent les rues. Les consommateurs y sont constamment exposés.
Ils ne réagissent pas de la même manière aux témoignages, aux UGC, aux publicités de marque et aux posts d’influenceurs :
Avec un marketing d’influence, les consommateurs tiennent compte des recommandations en ayant une certaine réticence concernant l’opinion avancée (celle-ci pouvant être biaisée par le paiement des agences)
Les marques, elles, vantent leurs mérites pour susciter des ventes et gagner de l’argent. Il manque ici de l’objectivité et de la transparence.
L’UGC, quant à lui, est authentique et spontané. Les clients témoignent parce qu’ils sont convaincus.
À noter : 92% des clients font plus confiance aux conseils de leurs semblables qu’à ceux des marques. L’étude Shopper Experience Index va même plus loin. Elle explique notamment qu’un site e-commerce augmente son taux de conversion de 111% en ayant recours à l’UGC.
Face aux évolutions dans les habitudes de consommation des internautes, il est désormais impossible de créer une bonne stratégie marketing digital sans intégrer l’UGC.
N’hésitez pas à répondre à vos clients lorsqu’ils vous postent un commentaire ou à les remercier pour leurs feedbacks constructifs. Cela augmente l’intensité du lien qui les lie à votre marque, les fidélise et humanise votre approche.
Mais, comment obtenir ces retours clients ?
Comment les motiver à créer du contenu pour votre marque ?

Pourquoi et comment personnaliser votre approche ?

Les internautes créent du contenu concernant une marque pour plusieurs raisons : 

  • Le service est qualitatif et à la hauteur de leurs attentes. 
  • Ils ont pu accéder à un produit unique : proposez des solutions de personnalisation afin de rendre votre unique. Nike a trouvé la réponse. Il est à présent possible de personnaliser sa paire de baskets, en quelques clics, en allant sur leur site officiel. Il suffit de se rendre sur l’onglet “Nike by You”, et le tour est joué, le client peut créer la chaussure de ses rêves. Cette solution vous permet de ne jamais décevoir votre cible, puisqu’elle est à l’origine de la demande.
  • Avoir un produit de votre marque crée un sentiment d’appartenance : de nombreuses personnes achètent des produits Chanel ou Hermès afin de faire partie de l’élite. Ils accordent de l’importance sur l’image que va renvoyer le produit. C’est pourquoi vous devez travailler l’image de marque de votre entreprise. Il est essentiel que les utilisateurs aient envie d’être reconnus grâce à votre offre. 
  • La marque Shein met en avant cette pratique au sein de son entreprise. Afin de faire face à la réticence de certains consommateurs, ils motivent leurs clients à partager leur expérience et leurs tenues. Ils offrent des codes promotionnels ainsi que des points de fidélisation à toutes les personnes qui donnent leur feedback. La preuve sociale étant un fort élément de réassurance, cette stratégie tient une place très importante dans le développement du rayonnement de ce business. 

 

Enfin, cette stratégie permet aux internautes de donner leur avis et d’échanger sur des thématiques précises. Cette discussion entre les consommateurs fédère et crée une communauté. Celui-ci a une réelle force pour les entreprises qui souhaitent développer leur visibilité, car cela met en avant un système de socialisation. Un sentiment d’appartenance va alors se développer auprès de votre cible.  

CONTACT US

Les têtes de pub

LES TÊTES DE PUB

25 rue des Dames
75017 Paris

CONTACT

Brands@lestetesdepub.com
(+33) 981 39 25 34

CARRIÈRES

Recrutement@lestetesdepub.com

La pertinence d’investir dans les nouveaux médias sociaux

La pertinence d’investir dans les nouveaux médias sociaux

La pertinence d’investir dans les nouveaux médias sociaux

08 Juillet 2022

#STRATÉGIE DE COMMUNICATION

Les nouveaux médias sociaux ont le vent en poupe. Ils sont actuellement en pleine conquête de la génération Z, à savoir, les 15-25 ans. TikTok par exemple est devenu l’un des outils de communication utilisés par les marques de luxe. Les entreprises montrent leurs coulisses et tissent un lien avec leurs abonnés.
La visibilité sur Instagram, Facebook et Twitter est essentielle, mais les nouveaux réseaux sociaux doivent désormais être intégrés dans les stratégies de communication des marques.
Quels sont ces nouveaux réseaux sociaux ?
Pourquoi sont-ils utiles ?

Comprendre le fonctionnement des nouveaux médias sociaux.

TikTok et Twitch sont les meilleurs exemples de ces nouveaux médias sociaux. TikTok a été inventé en 2016. Twitch, lui, a vu le jour en 2011. Tous deux gagnent considérablement du terrain depuis ces cinq dernières années. Les grandes marques misent alors tout sur ces leviers de communication. L’idée leur est venue pendant le confinement en 2020. Cette année-là, au vu des mesures sanitaires imposées par l’État, les maisons de haute couture ont dû se réinventer.

Les incontournables des nouveaux médias sociaux : TikTok et Twitch

Cette plateforme fonctionne autour d’algorithmes, d’influenceurs et de création de contenu. Les algorithmes identifient les préférences de chaque utilisateur grâce au temps de visionnage. Le filtre entre les marques de luxe et les consommateurs se fait donc naturellement afin de présenter du contenu adapté aux intéressés.
Twitch fonctionne différemment. Chaque utilisateur peut créer sa chaîne. Les spectateurs font des commentaires, qu’ils publient sur un chat, en temps réel. À la grande différence de YouTube qui présente des vidéos préfilmées et éditées, sur Twitch, tout se passe en direct.
Sur Twitch, il faut que tout soit en live, en direct, du vrai, du pur et du dur.
Les internautes aiment que le créateur des vidéos échange avec eux. Cette approche crée une vraie proximité afin de dépasser la barrière du digital.
En fonction des plateformes, les attentes des spectateurs ne sont pas les mêmes. Ils s’attendent à plus d’authenticité et de transparence sur Twitch. Sur YouTube, les internautes recherchent davantage du divertissement.
Pour autant, les deux plateformes sont des ambassadrices de choix pour promouvoir un produit ou mettre en avant une marque. Léna Situations, influenceuse et égérie des marques Adidas et Bulgari, excelle dans le domaine en créant du contenu adapté à son audience. Et ce, tout en respectant les valeurs de la marque.

À noter : 50% des personnes qui sont entrées en communication avec le créateur reviendront sur sa chaîne. Soit une personne sur deux. Il s’agit d’une excellente méthode pour créer du lien, mais surtout pour fidéliser les prospects.
Avec une bonne stratégie marketing, YouTube, TikTok et Twitch deviennent les partenaires de nombreuses marques.

Quel est l’impact des nouveaux médias sociaux ?

Les différentes plateformes ne touchent pas les mêmes audiences :

  • YouTube : cette plateforme comptabilise 2,2 milliards d’utilisateurs. Les internautes ont entre 25-35 ans.
  • Si vous souhaitez toucher un public plus jeune, alors rendez-vous sur TikTok. La plateforme chinoise enregistre, en 2022, 920 millions d’utilisateurs.
  • Twitch en comptait pour sa part près de 10 millions en 2021.

Ces chiffres mettent en avant la popularité de ces plateformes qui séduisent de nombreuses personnes de par leur utilisation ainsi que le contenu présenté.
En effet, le contenu vidéo est désormais au centre de tous les médiaux sociaux. Ce succès s’explique par la viralité et la connexion établie avec la cible.
À titre informatif, le taux de conversion sur une vidéo vue plus de 30 secondes est de 3% minimum.

En quoi sont-ils incontournables pour toutes les entreprises du digital ?

Les marques de Luxe sont désormais sur TikTok et Twitch. Nous pouvons citer Dior et Burberry à titre d’exemple. Des stratégies de contenu sont développées sur ces plateformes afin de mettre en avant les dessous de ces maisons de luxe. Les coulisses, les défilés ou encore la confection des produits y sont partagés. L’objectif de cette approche est de sensibiliser le public à la qualité et au savoir-faire de ces maisons.
Connues pour leur expertise et leur forte identité, les marques de luxe prennent le pas de cette digitalisation pour séduire les consommateurs de demain.
Selon l’Insee, plus de 10% des 9 millions de jeunes Français sont “en emploi”. La génération Z est donc une cible qu’il faut intégrer dans les plans d’action de la marque.
Quels que soient votre approche et votre secteur d’activité, il est essentiel que votre stratégie publicitaire serve vos objectifs professionnels.

CONTACT US

Les têtes de pub

LES TÊTES DE PUB

25 rue des Dames
75017 Paris

CONTACT

Brands@lestetesdepub.com
(+33) 981 39 25 34

CARRIÈRES

Recrutement@lestetesdepub.com

Votre marque est ce que vous êtes.

Votre marque est ce que vous êtes.

VOTRE MARQUE EST CE QUE VOUS ÊTES

26 octobre 2020

#BRANDING

Comme le disait si justement William Shakespeare : « il ne suffit pas de parler, il faut parler juste ».

Lors d’une prise de parole, une publication, qu’elle soit médiatique ou journalistique, ce que la marque exprime représente son.sa fondateur.ice, mais également tous les membres qui constituent l’équipe.
L’image de marque d’une entreprise se place donc au cœur de ses préoccupations, c’est cette dernière qui lui confère une image externe et influence le choix de ses clients ou potentiels clients. Si celle-ci est réussie, elle augmente son taux d’engagement, à l’inverse, elle peut le faire chuter. Elle détermine également l’image interne, fait qui ne doit pas être isolé, puisque cela peut déterminer concrètement l’image externe.

Ambassadeurs de leurs entreprises, les salariés sont les représentants externes de l’image interne.

Les salariés sont le reflet d’une entreprise, d’une part puisqu’ils s’expriment au nom de la marque, la représentent et traduisent ses valeurs, d’autre part puisqu’ils déterminent également le résultat d’une entreprise et sa réussite.  En effet, on observe que des salariés heureux sont plus productifs et ont un sentiment d’appartenance plus fort, cela conduit à une baisse du turnover, quant aux résultats et à la qualité du travail ils sont, eux, revus à la hausse.

Plus spécifiquement, en quelques chiffres, des salariés heureux au sein d’une entité sont 31% plus productifs, ils sont également 2 fois moins malades, 6 fois moins absents, et 9 fois plus loyaux, cela influe également sur la créativité, qui augmente de 55%.
(source : étude menée par Harvard/MIT)

Un faux pas est vite arrivé…

Une publication sur les réseaux sociaux, un article de presse, une publicité, un encart, tous ces moyens sont une opportunité de prendre la parole face au grand public.
Chaque action, faits et gestes constituent et représentent la marque, elle s’engage. Finalement, chacune de ces prises de parole peut représenter un risque potentiel si elle n’est pas travaillée et ajustée.  Dans l’ère de l’ultra digital, certaines marques ont vécu ce que l’on appelle communément un « bad buzz ». Ce phénomène de « bouche à oreille » qui se développe sur les réseaux sociaux et peut se propager sur d’autres médias.

La satisfaction client, un autre pilier de l’image de marque.

La satisfaction client se traduit par le fait que ce dernier se sente écouté, lorsque que le produit est de qualité et en accord avec ses valeurs ou encore que la promesse de la marque est bien respectée. Par exemple, 86% des clients sont prêts à payer plus cher pour vivre une bonne expérience client. 
Ainsi, l’expérience client est un facteur qui ne peut pas être négligé pour obtenir satisfaction, elle permet aux clients de ressentir des émotions et des sentiments lors du  contact avec la marque et ses produits. En effet, 88% des entreprises priorisent l’expérience client par le biais de services d’appels.
La perception de la satisfaction client se fait par les commentaires et la fidélité du client. Alors il devient promoteur de la marque. Une croissance de 10% est observée pour les entreprises qui proposent une expérience client omnicanal*.

Dans l’univers du luxe notamment, les clients sont prêts à payer environ 13% de plus si l’expérience client vécue est excellente. Les entreprises se font concurrence principalement sur la base de l’expérience client. Une étude de Walker démontre que d’ici fin 2020, celle-ci pourra dépasser les caractéristiques produits et le prix pour devenir le principal facteur de différenciation de marque.

L’image de marque correspond à l’identité visuelle de la marque perçue par le monde extérieur qui représente sa vision et ses valeurs. Il s’agit d’une question de perception de la marque qui fait toute la différence face aux entreprises qui ne possèdent pas d’image ou une image incohérente. L’image de marque permet à l’entreprise de se différencier de ses concurrents et de générer des ventes en attirant le consommateur.

*(L’omnicanalité est une stratégie de distribution et de vente de produits qui utilise plusieurs canaux interconnectés.)

Une marque calibrée est primordiale, mais une technique d’expression maîtrisée l’est tout autant…

Une marque est aussi bien représentée par certains signes distinctifs tels que son nom, son logo, sa signature, des couleurs, que par ses actes, choix, prises de paroles ou encore les personnes qui la définissent.

De mauvaises prises de décisions, prises de parole ou autres badbuzz peuvent entacher l’image d’une entreprise.
Les actes des personnes qui constituent la marque peuvent impacter son image.
D’après une étude de MMC Communication, près de 530 badbuzz ont eu lieu au sein des entreprises dans le monde pour l’année 2019, contre 537 en 2018 et 502 en 2017. 

Au-delà de ce qu’une marque peut créer, il existe différents procédés par lesquels il lui est possible de passer afin de s’exprimer, de se présenter. Parmi ceux-ci, il existe le story-telling, qui signifie en anglais « communication narrative », technique qui consiste à raconter l’histoire d’une marque.

Le marketing, autre étape essentielle de l’image de marque.

Certains principes de base sont à suivre pour créer une bonne image de marque :

  • Une analyse marketing établie, une connaissance parfaite du marché

  • Une expression claire de la marque, un message de marque cohérent

  • Une analyse exacte de la cible afin de ne rater aucune prise de parole

  • Une définition exacte des messages que la marque souhaite véhiculer

  • La construction d’une identité visuelle forte et unique

  • Bâtir les valeurs fondamentales de la marque et communiquer à ce sujet

  • Mettre en place une image cohérente et fixer des objectifs accessibles

Pour progresser et ainsi perpétuer, il convient de calibrer son message en accord avec les tendances.

L’enjeu des marques est de comprendre l’environnement qui évolue au fil de temps. 

La nouvelle génération, la génération Z ainsi que les millenials, consomme bien différemment comparativement à son aînée. 

Cette génération, ultra progressiste, s’attelle à casser les codes et les normes passées. Elle est très engagée dans la défense de toutes les causes existantes.
Elle ne fait l’impasse ni sur l’égalité raciale, la cause animale, les droits des femmes, l’égalité des sexes ou encore les changements de « normes » concernant les genres.
C’est une génération déterminée et en recherche de reconnaissance des autres, de paix et de compréhension de chacun.e. Même si pour cela, elle doit passer par la
« guerre ». 

C’est pour cela qu’il convient pour les marques d’hier, d’aujourd’hui et de demain de prendre en compte ces consommateurs à venir qui sont déjà les décideurs d’aujourd’hui. Montrer qu’elles sont conscientes et dévouées aux causes actuelles qui concernent le monde.
Pour cela, il convient d’étudier les mentalités pour suivre de près leur évolution et ainsi, même, les anticiper.
En effet, il n’est plus réellement question de pouvoir d’achat, mais plutôt de pouvoir tout court, cette génération crée les tendances, elle détient littéralement une forme de pouvoir. 

Au demeurant, d’après une étude de Fuse, 72% des moins de 20 ans trouvent que les marques ne sont pas suffisamment engagées. 71% des millennials citadins pensent que consommer responsable signifie acheter de meilleurs produits. Ils sont attentifs à la traçabilité des produits, 58% d’entre eux estiment le fait de connaître l’origine des matières premières comme décisif et 82% estiment que l’indication de la présence d’ingrédients ou substances à risque est primordiale.
Ils ont la notion de consommer autrement.

71% des millenials des communes rurales préparent leurs repas avec des produits frais. Ils consomment localement,
69% d’entre eux privilégient l’achat direct et 46% cultivent leurs propres fruits et légumes.

Finalement, l’image d’une marque calibrée permet de communiquer auprès de la cible prévue, mais pour cela, cette cible doit être étudiée et comprise. La communication, doit elle, être travaillée au millimètre près, la stratégie de contenu doit être solide afin d’être juste et irréprochable. Sans oublier, une veille informationnelle, qui doit être effectuée de manière quotidienne et sur différentes plateformes afin que l’environnement médiatique soit maîtrisé.  

Pour cela, les agences de communication et de publicité ont pour mission de proposer les stratégies les plus adéquates, répondant à la fois aux besoins des consommateurs et des marques.

Les têtes de pub

LES TÊTES DE PUB

25 rue des Dames
75017 Paris

CONTACT

Brands@lestetesdepub.com
(+33) 981 39 25 34

CARRIÈRES

Recrutement@lestetesdepub.com

Link out of the box

Link out of the box

LINK OUT OF THE BOX

15 mai 2020

TRIBUNE

Nous sommes à l’heure du déconfinement. Ces deux derniers mois, le monde entier a fortement ralenti la cadence. De notre côté, en Tête de Pub qui se respecte, nous en avons profité pour imaginer des solutions aux nouvelles problématiques qui se posent désormais. Comment allier à nouveau travail et sécurité ? Comment redémarrer notre économie quasi à l’arrêt ? Une chose est sûre : nous allons devoir faire preuve de créativité, de solidarité et d’efforts pour répondre à ces questions et trouver le bon équilibre. Et nous y arriverons ensemble. 

RENOUER AVEC CRÉATIVITÉ

Les Têtes de Pub, ce n’est pas que du branding, de la communication et de la publicité. C’est aussi de l’événementiel. Malheureusement, nous le savons : il est aujourd’hui impossible de se réunir en masse et donc, pour nous, d’organiser les événements de nos clients comme nous avons l’habitude de le faire. C’est pourquoi nous avons pensé une nouvelle offre : l’évènementiel virtuel. Une forme alternative à nos événements qui a toujours pour vocation d’accompagner les entreprises dans leur communication interne ou externe, et de les aider à créer du lien. Car ne l’oublions pas : en cette période où nous sommes confinés chez nous, créer du lien est primordial. Aujourd’hui plus que jamais, à l’heure où beaucoup sont seuls et isolés, à l’heure où certains sont démotivés par le télétravail, ce lien est précieux. Il nous permet d’avancer et de préserver notre cohésion. 

UN SEUL MOT : SOLIDARITÉ 

Il faudra également être solidaire pour avancer. La solidarité est indispensable pour relancer notre économie. Elle nous permettra dès demain de recréer cette chaîne dont nous sommes chacun un maillon indispensable. Il s’agit des annonceurs, des agences, des médias, des freelances, des petites et grandes entreprises…. Mais aussi de tous les prestataires et techniciens qui nous aident à donner naissance à vos événements. Ces travailleurs indispensables, nous ne les oublions pas. C’est pourquoi, dès lors que nous pourrons nous réunir à nouveau, dès lors que nous pourrons faire revivre ces événements bien réels, nous le ferons. Pour recréer cette chaîne, ensemble.

C’est une nouvelle épreuve qui nous attend, mais nous sommes prêts. Notre vision, notre flaire, notre sens de l’écoute et de la communication, notre approche, notre pensée… nous mettrons tous nos atouts en oeuvre pour surmonter cette épreuve avec vous. 

Dans le même temps, nous restons bien entendu disponibles pour vous aider à communiquer sur le digital ou à rafraîchir, voire réinventer votre image à travers du contenu créatif et engageant. Car vous l’aurez sûrement remarqué : entre les marques qui ont dû repenser leur communication afin d’engager au mieux leurs audiences confinées et les consommateurs qui se sont retrouvés sur les réseaux sociaux, le digital s’est révélé être l’outil indispensable au fonctionnement de nos sociétés et de notre société. C’est donc le moment idéal pour s’emparer de ce nouveau sujet et pour se reconstruire en véhiculant le bon message de la bonne manière. 

Les têtes de pub

LES TÊTES DE PUB

25 rue des Dames
75017 Paris

CONTACT

Brands@lestetesdepub.com
(+33) 981 39 25 34

CARRIÈRES

Recrutement@lestetesdepub.com

Stratégie publicitaire : son impact sur la psychologie des consommateurs

Stratégie publicitaire : son impact sur la psychologie des consommateurs

Stratégie publicitaire : son impact sur la psychologie des consommateurs

10 février 2020

#PUBLICITÉ

La publicité est omniprésente dans la vie des consommateurs. Où qu’ils aillent, ils sont en contact avec des messages marketing. La stratégie publicitaire des marques s’étend dans le métro, sur les bus, dans les vitrines ou encore sur internet notamment sur les réseaux sociaux. Cependant, les publicités font partie intégrante du quotidien des prospects. Ils sont prêts et conditionnés à ce bruit marketing et ne prêtent donc plus attention à la communication des marques. Néanmoins, les entreprises doivent travailler leur stratégie publicitaire. Elles l’ignorent probablement, mais ces campagnes publicitaires ont un impact psychologique sur les prospects. 

La psychologie au sein de la stratégie publicitaire

Les consommateurs sont conditionnés et prêts à entendre la stratégie publicitaire des marques. Ils y sont confrontés tous les jours. C’est la raison pour laquelle elles n’ont pas forcément le résultat escompté. 

Faites le test de votre côté : 

  • Combien de publicités avez-vous vues aujourd’hui ? 
  • Quelles sont celles que vous avez gardées en mémoire ? 
  • Où les avez-vous vus ? 
  • Quel est le message retenu ? 

La réponse à ces questions va vous surprendre. Vous ne vous souvenez probablement d’aucune publicité. Et pourtant, même si vous ne vous en rappelez pas, une stratégie publicitaire efficace vous marque d’une certaine manière. Vous n’y prêtez pas attention, mais la psychologie entre en ligne de compte.

D’après des études menées par Didier Courbet, les consommateurs sont confrontés à 10 000 marques quotidiennement. Même s’ils ne les regardent pas avec attention, des études scientifiques ont prouvé qu’une stratégie publicitaire efficace a un impact sur la psychologie des prospects. Elle a le pouvoir d’agir sur le comportement d’achat et sur leurs actions. 

Les critères importants pour influencer les consommateurs

Éveiller les sens

Une des méthodes connues pour interagir avec les consommateurs est de stimuler les sens et de leur faire vivre des émotions (la joie, la sympathie, l’empathie, la douceur, les souvenirs d’enfance…). Néanmoins, pour aller plus loin dans l’aspect psychologique d’une stratégie publicitaire, il faut capter leur attention. 

Amorcer le consommateur

À travers des éléments pertinents au sein des publicités, les marques ont le pouvoir d’influencer le prospect. Sans qu’il le sache, elles peuvent le rassurer et toucher le côté psychologique lors d’un acte d’achat. Par exemple, sur les boutiques en ligne, il existe des visuels de réassurance comme le logo PayPal. Ce symbole véhicule l’idée d’un paiement sécurisé. 

En boutique, l’élément de réassurance est le vendeur. Une personne experte en la matière, informée sur le produit peut gagner la confiance du client indirectement. Les actes ont plus d’impact que les mots. Les phrases « faites-nous confiance » font fuir les consommateurs. 

De plus, dans une stratégie publicitaire, cette approche peut se faire grâce à différents points d’amorçage : 

  • Le visuel : montrer l’aspect positif de l’offre, mettre en avant le produit sous son meilleur angle pour influencer la perception et le jugement des consommateurs. Par exemple, une bague dans un écrin de velours a une image plus prestigieuse qu’une bague sur un portant. Cette approche peut être approfondie. Il est possible d’aller plus loin dans l’aspect psychologique. À la suite d’une campagne de prévention routière, les marques automobiles souhaitent généralement intégrer leur publicité. Les grosses voitures présentées renvoient un message de protection aux consommateurs. Cela influence leur avis sur la marque et/ou sur le modèle. 
  • Par l’ouïe : des études américaines et australiennes ont mis en lumière l’impact de la musique dans le processus d’achat. À la suite de ces révélations, un restaurateur américain a fait le test au sein de sa cave à vin. Il semblerait qu’il y ait une augmentation dans les ventes de vin lorsqu’il y a de la musique (du classique précisément).
  • Avec l’odorat : une stratégie publicitaire passe également par l’odorat. D’après Marie Gaillet et les spécialistes qui l’accompagnent, une odeur placée à un endroit stratégique peut influencer le consommateur et provoquer un achat compulsif. L’exemple le plus connu est l’odeur du croissant chaud en passant à côté d’une boulangerie. 

 

La répétition du nom des marques

La répétition a un fort impact sur la psychologie des prospects. Cette idée se confirme notamment dans les publicités ayant des génériques chantants ou des défis. Par exemple « on va passer chez Sosh » reste dans la mémoire des consommateurs. Au moment où ils sont face à la publicité, ils n’ont probablement pas besoin du service proposé. Mais, dès que la nécessité se présente, Sosh peut devenir la solution car ils vont se souvenir du générique. 

Cet aspect familier renforce la qualité d’une stratégie publicitaire. 

 

Influencer le jugement

Pour répondre à un besoin, les consommateurs veulent échanger avec des marques compétentes et qualifiées. Afin d’influencer la perception du prospect, de nombreuses entreprises ont fait le choix de donner des termes parfois difficiles à comprendre au sein des publicités. Cette approche a un impact sur l’opinion des intéressés. Sans avoir testé la marque ni même l’offre en question, le consommateur va automatiquement avoir confiance.

Par exemple, si une personne parle d’un sujet avec des termes précis, il est humain de croire qu’elle connait le sujet abordé. Il y a, derrière des mots techniques, un mécanisme psychologique.

Afin de créer une stratégie publicitaire efficace, cet aspect psychologique doit être envisagé. Les consommateurs se souviennent des marques et des offres en temps voulu. Sans même avoir prêté attention aux publicités, le prospect est en mesure de savoir quelle marque répond à ses envies et à ses besoins.

Rédaction et création visuelle : @Les têtes de pub

CONTACT US ?